LES ADOS ET LE MILIEU DES ANNEES 1970


 
 
Enfants des années 1960 et ados pendant les « seventies », nous avons été les premiers à connaître et à ressentir le vent de liberté qui soufflait, venant en grande partie des USA et en particulier de la côte ouest, amenant avec lui la révolution pop, la liberté sexuelle et le mouvement hippies.


 
Ce changement, déjà annoncé par nos aînés avec le rock’n’roll, la minijupe et les cheveux “longs” des garçons, a envahi les foyers et les parents, spectateurs impuissants, totalement dépassés n’ont rien pu faire pour empêcher cette déferlante.
 
Mais ces années là c’est également l’apparition de la troisième chaine en 1972, qui deviendra FR3 en 1975 - la télé couleur est déjà là depuis cinq ans. Les postes en bois vernis sont sans télécommande ou alors elle est reliée avec un fil. Une petite porte latérale fermant à clef protège tous les boutons mais permet surtout aux parents d’interdire ou d’en limiter l’accès en cas de mauvaises notes ou tant que les devoirs ne sont pas finis.
D’autant plus qu’avec l’arrivée des maths dites modernes, bien des parents se retrouvent incapables d’aider leurs rejetons et la plupart des profs âgés qui ne veulent pas suivre de formation rament autant que leurs élèves.
Heureusement qu’un peu de fantaisie se glisse désormais dans les fournitures scolaires : les classeurs et cahiers prennent des couleurs et se personnalisent : dessins romantiques et naïfs de Sarah Kay pour les filles, guitares Fender ou motos Harley pour les garçons. Les gommes sont parfumées à la fraise, les crayons deviennent géants et les dictionnaires de taille lilliputienne ! Les agendas Oxford, plus attrayants que les simples cahiers d’emploi du temps,  font leur apparition.
Et pour mettre tout ce bazar, l’austère cartable contenant une tonne d’affaires a été remplacé par des besaces à franges ou des sacs trouvés au surplus de l’armée et convenant aux deux sexes et ornés de badges “ Peace and Love ”.
Des micro-cartables contenant uniquement quelques cahiers et stylos sont aussi à la mode, le reste des affaires porté sous le bras est bien souvent oublié à l’arrière d’un bus ou sur un banc !


  
Garçons et filles portent des jeans moulants à pattes d’éph’ de marque Lee Cooper, Wrangler ou Levi’s, ceux qui les accordent avec des pulls Shetland courts et serrés ou des chemises cintrées à grands cols – foulards serrés autour du cou –  et des petits blousons en toile ou en cuir entrent dans la catégorie « Minets et Minettes » chantée par Patrick Juvet. Les filles portent aussi d’amples pantalons en tergal à taille haute sous lesquels apparaissent à peine des souliers à semelles compensées aux couleurs vives ou des Kickers. Les jupes sont portées plus ou moins courtes avec des bottes hautes à talons ou des cuissardes.
Une autre tendance plus cool chausse garçons et filles de sabots noirs en cuir l’été ou de Clarks l’hiver. Selon la saison, les deux sexes portent avec le jean de grandes tuniques brodées ornées de dentelle ou des longs pulls informes.
 
                                              mode 1            mode 2


Autour du cou, longues écharpes colorées, keffiehs palestiniens complètent l’ensemble. Manteaux ou vestes sont brodés soit en cuir retourné de couleur claire avec de la fourrure aux manches et au col soit tricotés en grosse laine avec un capuchon.
Les filles vont dénicher sur les marchés ou aux puces des jupons anciens qu’elles superposent et des chemises brodées sur lesquelles des gilets 
colorés sans manche apportent un peu de contraste. Pour compléter, foulards indiens en guise de serre-tête, larges ceintures en cuir, colliers en petites perles, multiples bracelets, bagues en argent sont des accessoires indispensables à la touche finale.
Pour clôturer la décennie, viendront par la suite les modes disco et punk
 
Les jours de loisirs la bande fait des virées en Peugeot (101, 102, 103, GT 10…), bécanes customisées par les garçons : guidon resserré et frangé, selle en fourrure et pots percés pour un max de bruit ou sans pédales pour faire plus moto !
Les filles roulent en Mobix, Ciao ou Cady, petites mobylettes décorées d’autocollants pour aller au supermarché acheter du maquillage ou essayer les habits à la mode.

 
                                        ciao             affiche peugeot

 
Lorsque le temps est maussade, les jeunes se retrouvent au café le plus près du domicile et passent la majeure partie du temps à jouer au flipper, au baby (foot) en sirotant un indien ou un monaco tout en écoutant sur le jukebox les derniers singles : Time des Pink Floyd ou Angie des Rolling-Stones.
Porté par des magazines comme Rock & Folk et Best, l’univers du rock est exploré en détail : la pop, la soul, le folk, le hard… On y retrouve Lou Reed et Génésis, Jimi Hendrix et Led Zeppelin ou encore les Who, Alice Cooper et David Bowie.
On peut commander des tee-shirts à l’effigie de son idole ou de son groupe préféré mais les tailles sont limitées et les couleurs aléatoires !

disques
 
Les magazines Podium et Hit parlent presque exclusivement des chanteurs français populaires et de leurs vies, de leurs amours, ils ont un coté sentimental et ludique qui plait essentiellement aux jeunes filles : autocollants romantiques, petits bracelets…
On y retrouve bien sûr Claude François qui rachète la revue Podium en 1972 mais aussi Mike Brant, Sylvie Vartan, Johnny, Sheila, Ringo, C. Jérôme, Julien Clerc, Dave…
 
Entre ses deux catégories éditoriales la revue Salut les Copains aborde la musique pop française et plus rarement celle des chanteurs anglais et américains excepté pour les Beatles et les Stones qui s'y trouvent assez régulièrement. On y voit aussi des acteurs au sommet de leur gloire comme Alain Delon ou Jean-Paul Belmondo.
Photographiées par Jean-Marie Périer, les vedettes sont mises en scène dans des reportages suivant leurs faits et gestes. Reviennent régulièrement Johnny et Sylvie, Françoise Hardy et Jacques Dutronc, Chantal Goya et Jean-Jacques Debout, Michel Polnareff, Michel Sardou, Julien Clerc…
 

 
                     revue hit                   revue salut les copains                    revue rock n folk
 
La vie des ados à cette époque mériterait un livre entier pour arriver à bien cerner et décrire l’ambiance particulière de ses années.
Le condensé que j’en ai fait peut paraître caricatural mais comment faire autrement...


 

 



Créer un site
Créer un site